Rarement Content

04 mars 2005

Constitution Européenne

Voilà, Notre Président l'a décidé, ce sera le 29 mai que se tiendra le référendum sur la constitution européenne. La date est bien choisie puisqu'il s'agit du jour de la fête des mères comme ça ceux qui vont s'éloigner de leur bureau de vote pour aller offrir des fleurs à leur maman n'iront pas voter ce qui devrait encore agraver la faiblesse du taux de participation.

Personellement, je pense  aller voter puis que je le fais à chaque fois mais je ne sais pas encore si je vais répondre oui ou non à la question qui sera posée. J'ai un peu feuilleté ce texte et je peux vous dire qu'il m'a parut non seulement très long mais en plus assez incompréhensible. Connaissant un peu la constitution française, assez courte et claire (le parlement fait ou peut faire ça, le président fait ou peut faire ça, c'est machin qui commande ça...) je suis assez ennuyé de m'être retrouvé devant cette constitution européenne en n'ayant presque rien compris ou retenu. Beaucoup d'articles sont creux (mais devraient tout de même faire le bonheur des juristes si le texte est adopté), d'autres tentent de stipuler comment doivent fonctionner les institutions mais ç'est peu clair. J'espère donc que nos hommes et femmes politiques ainsi que les medias vont me l'expliquer et me le décortiquer afin de me permettre de prendre ma décision.

A écouter actuellement les uns et les autres je n'ai retenu que cela pour le moment:
- si on adopte ce texte, pour certains nous sombrerons dans un univers inconnu, libéral et destructeur, pour d'autres nous assisterons à la destruction de la France.
- si ce texte est rejeté, la France subira une mise à l'écart qui entrainera une montée du chômage, une croissance plus faible...Dans ce cas la France sans être détruite sera réduite à presque néant.
Ne cherchez pas les arguments qui se tiennent derrière ces prédictions, les personnes qui prononcent ces dernières ne les énumèrent pas tellement ça leur parait évident. Moi, je ne trouve pas ça évident, j'aimerai bien que l'on me dise par exemple dans quel article je peux voir que le modèle libéral va être imposé ou pourquoi la France perdra en influence. Mais je crains que le débat se résume rapidement aux plus gros traits : "votez oui pour que la France et les français soient heureux" ou "votez non pour que la France et les français ne soient pas malheureux". Il vaudrait peut-être mieux que je relise ce texte, même s'il est très rébarbatif, afin de me faire une idée car je crois qu'il ne faut pas que je compte sur nos politiciens professionnels pour me l'expliquer.

Posté par da_crom à 13:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mars 2005

Ministre de l'économie

Hier soir, notre nouveau Ministre de l'Economie l'a promis : il va réduire les déficits, les impôts et le chômage. Pour réduire les déficits, M. Breton explique qu'il sera "intraitable sur les dépenses inutiles", on va donc assister à une baisse des salaires des membres du gouvernement, à une réduction et à un strict contrôle de leurs frais (logement, déplacements, restaurants, domestiques...), à la réduction du nombre pléthorique de conseillers qui les entourent, à la suppression de la majeure partie des commissions inutiles créées par les gouvernements successifs, à un strict contrôle et à une rationalisation des dépenses publiques (plus de canapés à 6000 € pour le ministère des affaires étrangères, des voitures de fonction neuves renouvellées un peu moins souvent)... Toutes ces choses qui peuvent être qualifiées de dépenses inutiles ou au moins excessives par la plupart des citoyens.
Pour tenir les promesses de M. Chirac, M. Breton indique également que la baisse des impôts sur le revenu va être poursuivie afin que les fraçais disposent de plus de pouvoir d'achat ce qui leur permettra de consommer et sera profitable pour l'économie.
Enfin, M. Breton va réduire le chômage mais là on ne sait pas trop comment.
Je ne sais pas si c'est le fait que ce soit le énième ministre de l'économie qui me promette toutes ces choses depuis des années mais je n'y crois pas. A mon avis il va plutôt se passer cela.
Pour les déficits, ce sont plutôt les salaires des fonctionnaires qui vont être gélés, les fonctionnaires partant en retraite qui ne seront pas renouvellés (ce qui ne sera pas un mal dans certains services "surpeuplés" au regard du travail accompli), la réduction des aides sociales et toutes ces mesures qui pèseront plus sur la population que sur nos dirigeants.
Pour les impôts, la baisse de l'impôt sur le revenu sera peut-être poursuivie (même si je ne m'étais pas rendu compte qu'elle avait commencée) mais l'augmentation de toutes les autres taxes devrait être telle qu'au final, on nous prendra plus qu'avant.
Enfin, pour le chômage, il n'y a rien à dire si ce n'est que les moyens d'actions d'un ministre sont de peu d'effets dans une économie globalisée et que seule une forte croissance mondiale nous entrainant (puisque nous ne sommes pas capable de la déclencher) permettra de réduire le taux de chômage.
Néanmoins, je ne voudrais pas être trop mauvaise langue et l'action de ce Ministre sera jugée quand il partira. Juste un conseil pour M. Breton (même si je ne pense pas qu'il me lira :-)) : dépèchez vous pour les mesures impopulaires car vous n'avez qu'un an et demi au maximum, après, les élections de 2007 seront proches et on  vos amis vous demanderons de faire des cadeaux à tout le monde afin de permettre leur réélection.

Posté par da_crom à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Salut à tous

Bienvenue sur ce blog et merci pour votre visite, ça me fait chaud au coeur. Comme le titre de ce blog ne le laisse pas deviner, je suis d'un naturel joyeux et pragmatique mais étant régulièrement outré par ce qui se passe dans le monde et en france en particulier, j'ai décidé de m'exprimer ici. J'espère que vous apprécierez.

Posté par da_crom à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]